• Le RAC, qui sommes-nous ?

    Share

    Qu’est-ce que le RAC ?

    Le RAC, Qu’est-ce que le RAC ?
    Le RAssemblement pour une France sans Chasse est une association (loi 1901) créée en 2002 et qui fut déclarée d’intérêt général en 2005.
    Née Rassemblement Anti Chasse, fondée par Madame Monique PITON à Besançon, l’association est devenue Rassemblement pour l’Abolition de la Chasse, puis RAssemblement pour une France sans Chasse. Ces évolutions pour signifier que le RAC est un mouvement de lutte et de contestation mais aussi de proposition pour une société non violente avec des rapports justes et pacifiques avec le monde animal qui partage notre environnement.
    Le RAC propose des dispositifs de cohabitation pour un modèle de société nouveau.
    Il est ouvert aux personnes sensibles à la souffrance des animaux, naturalistes, photographes animaliers, promeneurs et autres personnes souhaitant s’unir contre l’injustice dans le but d’obtenir l’abolition de toute forme de chasse et de piégeage.

    Face au puissant lobby de la chasse, notre seule défense est l’union, de façon à avoir du poids auprès des politiques et faire entendre nos idées. Si vous n’acceptez pas la mainmise des chasseurs sur la nature et que vous aimeriez changer les choses, rejoignez-nous en devenant adhérent au RAC et si vous le souhaitez en agissant avec nous.

    Que voulons-nous ?

    Nous sommes résolument contre le principe même de la chasse, et notre but est l’abolition de toutes les formes de chasse et de piégeage.

    Chasser n’est pas une nécessité, mais un plaisir malsain.

    La chasse date de la préhistoire, et son rôle premier était alors une question de subsistance et de survie. Invoquer aujourd’hui la tradition ou autres prétextes pour maintenir la chasse est ridicule. Le plaisir de tuer est la motivation principale des chasseurs actuels.

    Ils tentent de justifier leur exactions en prétendant gérer la faune, alors que régulièrement, ils effectuent des lâchers d’animaux (20 millions chaque année sortis des élevages : perdrix, faisans, canards, lapins, lièvres…), détruisent les prédateurs, etc. Ils ont volontairement développés les populations de sangliers dont ils entretiennent les sureffectifs, et sont même allés jusqu’à effectuer des croisements entre porcs et sangliers (les cochongliers ont des portées plus nombreuses que les sangliers) pour avoir davantage de cibles.

    La faune sauvage et la Nature n’appartiennent à personne (tout comme elles émerveillent chacun d’entre nous), nul n’a le droit de se les approprier.

    La nature et même les environs immédiats des villages sont accaparés par quelques individus armés, au mépris des autres usagers. Les activités de nature deviennent alors dangereuses et sont gâchées par la présence des chasseurs : il est difficile d’allier une promenade, ou l’observation de la faune à une ambiance de guerre avec la présence de meutes de chiens, des cris et le bruit des détonations des fusils.

    Demain il paraîtra ridicule, intolérable que moins de 2% de notre population aient eu le droit de mort par simple plaisir, sur des animaux sauvages n’appartenant à personne.

    La chasse doit être abolie.

    La chasse est éthiquement condamnable : un loisir consistant à tuer des animaux n’est pas acceptable. La chasse n’est pas justifiée d’un point de vue écologique (elle est aujourd’hui nuisible comme nous le démontrons, les chasseurs causent des préjudices écologiques importants). De plus, elle est source d’insécurité et gène (voir empêche) les autres utilisateurs d’effectuer leurs loisirs pacifiques. L’objectif final du RAC est l’abolition de tout type de chasse en France.

    Le RAC propose un modèle de société permettant une cohabitation pacifique et harmonieuse entre la faune et les humains. Ainsi nous proposons des dispositifs permettant de gérer les interactions entre la présence de la faune et les activités humaines tout en préservant les intérêts de chacun.