Mai
21
20

La société a un devoir de protection envers ses concitoyens.


Share

Un chasseur tue une femme en poursuivant un cerf dans l’Aveyron : un an de prison avec sursis.

Certaines formes de jouissances liées à des pratiques individuelles portent atteinte à la sécurité de tous : le plaisir de tuer en est un exemple. Le chasseur perd toute forme de discernement et de raisonnement, avec une arme mortelle, porté par une tension paroxystique il assouvit sa jouissance emportant dans la mort tout ce qui peut être dans la direction de son arme, une femme dans son jardin, un homme dans sa barque, un vététiste, un joggeur, un ramasseur de champignon, son frère, son fils, son père…

La société sait, elle laisse faire et jusqu’au bout elle n’assume pas. Car certains ont tué 2 fois et s’ils ont peut être perdu le droit de continuer à tuer ils auront toujours bénéficié de circonstances atténuantes : au fond la société s’accommode de cette violence, pire par son organisation politique et avec ses institutions elle l’encourage.

L’avenir est entre les mains des citoyens, et dépend de leur volonté de faire évoluer la civilisation….

https://www.sudouest.fr/2020/05/07/un-chasseur-tue-une-femme-en-poursuivant-un-cerf-dans-l-aveyron-un-an-de-prison-avec-sursis-7466508-4697.php?fbclid=IwAR2xhG_ddyyrIPM3s2EVqClTCnHoQHTuhl6l5UA7KiZoZ2JHR4CRVHLvPqw