Oct
23
21

L’actualité chasse est saisissante


Doit-on continuer à s’étonner du traitement de l’actualité, et de la façon dont certaines activités bénéficient d’une insondable légèreté…
Ainsi en est-il d’une décision judiciaire qui vient de tomber et qui met en lumière des éléments de connaissance qui auraient dû faire le tour des médias :
Un chasseur de l’Oise vient d’être condamné à 1 an de prison avec sursis pour homicide involontaire, il a tué son ami de partie de chasse dans les circonstances édifiantes suivantes :
« j’ai vu une masse sombre, j’ai tiré » = un homme mort. Nous pourrions dire, au-delà du drame humain que cela représente pour ses proches, que c’est le risque connu de cette activité mortifère… Comme le dit leur lobbyiste Thierry Coste : des millions de balles sont tirées chaque saison et toutes sont faites pour tuer… » Et ce sont bien des millions d’animaux qui sont tués chaque année pour le plaisir.
Mais ce que nous devons retenir c’est l’écart entre le discours des chasseurs, qui ne l’oublions pas se vantent de pratiquer la « régulation adaptative » et la réalité brute car ce chasseur avait une belle panoplie qui évidemment aurait dû l’empêcher de commettre cet acte insensé :
Ainsi comme le dit le journaliste : il s’agit d’un chasseur expérimenté, qui a 46 années de permis de chasse et qui plus est est… garde chasse assermenté.
Comme quoi la ruralité a bien raison de ne pas se sentir en sécurité.
https://www.leparisien.fr/oise-60/jai-vu-une-masse-sombre-jai-tire-un-an-avec-sursis-requis-a-lencontre-du-chasseur-qui-a-tue-son-ami-dans-loise-21-10-2021-LPD7CVNCZVC5VHSMGPVC6FSUOM.php

Et quand à notre président, il avait dû oublier ses fiches lorsqu’il a dans son interview parlé de 5 millions de chasseurs… alors qu’ils sont moins de 800 000 pratiquants…