Sep
13
20

Les monstres tueurs et… les héros soigneurs EUSE de la vie


Share

Vous le savez il y a ceux qui jouissent, et veulent jouir sans entrave du plaisir de donner la mort, et d’assouvir leur penchant à la cruauté, et ceux qui, souvent dans l’ombre consacrent une grande part de leur vie à sauver, soigner et choyer les êtres vivants.

Il y a 15 ans, Virginie Boyaval créé l’association MELES (www.meles.fr) , suite à sa rencontre avec une blairelle blessée au bord de la route, qu’elle apprendra à soigner.

Depuis Virginie n’a pas failli dans son engagement. Elle a créé un Centre de soins et recueille les animaux sauvages.

Voici une compilation, de ses dernières communications au sujet de ses pensionnaires, et de ses actions aussi humanistes qu’animalistes :

C’est la première année que nous récupérons autant d’espèces différentes: 2 écureuils, 2 martres, 1 belette, 80 hérissons jusqu’à ce jour, 7 blaireaux, 5 renardeaux, 2 fouines, 2 chevreuils… et aujourd’hui, les appels continuent d’affluer notamment pour les bébés hérissons de l’automne. Mais nous n’oublions pas notre combat pour protéger les blaireaux et redonner une autre vision. Malheureusement, il a encore l’image d’un animal agressif et dangereux. A titre d’exemple, lundi dernier, nous avons reçu un appel d’un particulier qui a essayé de trouver une solution pour sauver un blaireau tombé dans une piscine vide. Personne ne voulait l’aider: les pompiers, l’OFB, les vétérinaires, même le centre de soins pour la faune sauvage le plus proche n’a pas voulu le prendre de peur de se faire mordre, prétextant que le blaireau est un animal dangereux. J’ai dû faire appel à un adhérent bénévole, Frantz, qui a pu le récupérer sans problème. Cette blairelle n’a pas montré le moindre signe d’agressivité et au contraire, s’est laissée faire. Après une nuit en observation au centre, elle a pu être relâchée sur son territoire. Merci beaucoup à Frantz H. pour son aide précieuse et ses photos prises de cette blairelle.

Voici à nouveau des nouvelles des pensionnaires et de MELES. Après une période très intense, vous allez, à nouveau recevoir des infos plus régulièrement. Demain, vous aurez des news de nos blaireaux !!!

Pour la nouvelle du jour, voici une belle mission réalisée avec l’hôpital pédiatrique de Bullion (78). Comme vous le savez, j’interviens régulièrement auprès des enfants malades pour leur parler des blaireaux et de la biodiversité. Etant donné que cet hôpital a plusieurs hectares de forêt, nous avons décidé de relâcher des hérissons que nous avions en soins depuis plusieurs semaines (Ils pesaient moins de 100 grammes à leur arrivée au centre). Aujourd’hui, ils en pèsent plus de 400 grammes. Ils ont pu être installé dans un enclos construit par les enfants de l’hôpital avant d’être relâché 10 jours plus tard.

Cette mission est un beau sauvetage et une belle aventure pour les enfants de l’hôpital. Nous souhaitons longue vie à nos bébés hérissons !

 

 

– Voici des nouvelles de Ciqala, notre petit blaireau qui a une déformation osseuse. Il ne grandit pas, il reste au poids de 3 kilos mais il va bien.

Je rappelle son histoire, il a été découvert inconscient sur la route le 07 mai, il pesait alors 1,5 kilos.

Très souvent, les blaireautins qui n’ont plus leur mère, se réfugient sur les routes pour se réchauffer (effet du soleil sur le bitume). Ciqala a dû errer très longtemps tout seul… pas encore sevré, il n’a pas eu suffisamment d’apport en calcium et autres vitamines pour grandir. Très affaibli, il a attrapé des maladies, notamment une gale généralisée dû à un parasite. Il a été récupéré par un centre de soins à Nantes et ils l’ont soigné durant trois mois. Ne voyant pas d’amélioration sur sa morphologie avec un comportement inadapté pour un relâcher immédiat, je l’ai donc récupéré afin qu’il soit dans un espace mieux adapté. Cela fait plus d’un mois qu’il est dans un enclos en forêt avec un vrai terrier: Au début, je l’ai trouvé triste, ne sortant que pour manger, puis peu à peu, il s’est détendu. Depuis 5 jours, j’ai ouvert l’enclos, son comportement a changé radicalement. Il creuse de plus en plus son terrier, il rentre de la paille, joue avec une peluche, il ne se réveille pas avant 21h et s’absente une bonne partie de la nuit (environ 4 heures) pour revenir à son terrier vers 5 heures du matin. Il semble apprécier le confort douillet de la paille !! Malgré sa petite taille, c’est un blaireau qui est capable de se débrouiller seul désormais.

Nous avons constaté qu’un renard venait le voir régulièrement et Ciqala était très attiré… Je vais continuer le suivi et tenter d’en savoir plus sur ses sorties nocturnes. A suivre…

– Voici un de nos pensionnaires du jour, un jeune chevreuil a été percuté par une voiture, il était couché non loin de la route, près de son frère ou sa soeur. Sa mère les guettait et ne voulait pas partir. Ce pauvre chevreuil ne pouvait pas suivre sa famille, sa patte arrière étant cassée.

Une longue mission nous attend….A suivre

Et voici le lien pour soutenir Virginie et son association :

https://www.helloasso.com/associations/meles/adhesions/bulletin-d-adhesion-2020-2021

Pour nos adhérents vous aurez également une communication sur l’association MELES dans notre prochain Bulletin de ce mois de septembre