• La suppression du statut « nuisible »

    Share

    La suppression du statut de « nuisible », qui existe aujourd’hui depuis la loi Biodiversité comme « susceptible d’occasionner des dégâts ».

    Tous les 3 ans, par arrêté ministériel et préfectoral, une liste d’animaux classés « nuisibles » est établie dans chaque département.

     

    La procédure qui amène le Ministère de l’Ecologie à autoriser par Arrêté les départements à déclarer comme espèces susceptible d’occasionner des dégâts » est entachée de contresens d’illogismes grossiers, ce qui nous a amené à déposer un recours auprès du Conseil d’Etat pour annulation du dernier arrêté signé par le ministre De Rugy avant son départ en juillet dernier. Nous sommes dans l’attente de la décision du Juge.

     

    D’un point de vue écologique, le statut « nuisible » est sans aucun fondement. Toutes les espèces possèdent une place et un rôle, aucune n’est nuisible, chacune participe à l’équilibre des écosystèmes.

    Ce classement permet de détruire ces animaux toute l’année, donc même pendant la période de reproduction et d’élevage des jeunes ! De plus, des procédés particulièrement cruels sont autorisés : piégeage, déterrage, enfumage, etc.

    De récentes modifications réglementaires ont introduit la notion de « déprédateur » en substitution au terme de « nuisible ». Cependant, la législation demeure inchangée.

     

    Considérant que ce classement est un non-sens et qu’il permet des pratiques éthiquement et écologiquement inacceptables, notre association demande la suppression du statut nuisible/déprédateur.