Mai
15
20

Mettre le monde à l’endroit


Share

La réaction d’AVA à « l’affaire Willy Schraen »…L’intelligence face au comportement primaire…

🌍 METTRE LE MONDE A L’ENDROIT ! ✊

Il y a quelques jours, Willy Schraen, le Président de la Fédération Nationale des Chasseurs, au cours d’un live pour le site Chassons .com, a tenu ces propos, visant les opposants à la chasse :
🤜 « J’aimerais bien qu’on en chope quelques uns quand même… Quand même il y en a quelques uns, il y a quelques coups de poings dans la gueule qui se perdent ! On va le dire un peu brutalement mais c’est quand même comme ça. Il y a les bonnes vieilles méthodes, pour pas dire plus . Moi je comprends le chasseur aujourd’hui qui dit, si j’en chope un, il va prendre une bonne branlée. »
🙀 Quelques mots plus loin, il parle d’« agir sur le chat ». Et alors que n’importe qui d’un tant soit peu réfléchi aurait parlé par exemple de campagnes de stérilisation, comme en demandent toutes les associations spécialisées du pays, il appelle à les piéger (donc les blesser et les tuer indistinctement, sauvages comme domestiques) à plus de 300 mètres des habitations.
Devant le tollé général qui répond à ses provocations insensées, M. Schraen réclame et obtient immédiatement une protection policière.
Les propos outranciers de Guy Harlé d’Ophove, l’ancien élu FN criant au « fascisme » pour défendre son Président, sont la cerise sur cet immangeable gâteau. 🤢
Provoquant les 8 millions de foyers français qui accueillent un chat et menaçant ouvertement de violence physique ses opposants dans un même jet, le président des Chasseurs obtient en 48h ce dont les victimes de ses innombrables menaces n’ont jamais pu bénéficier (notamment lorsque celui-ci avait appelé 800 gros bras à déferler sur l’Oise pour défendre la chasse à courre) : une protection de l’Etat.
Sans minimiser aucunement le contenu menaçant qui peut parcourir les réseaux sociaux, notons tout de même la grande portée symbolique de cette situation kafkaïenne, où tout le monde semble marcher sur la tête !🥴🙃
Ceux qui doivent bénéficier de cette protection, ce sont les animaux victimes de ces piégeages barbares qui existent déjà et sont théoriquement sanctionnés de 2 ans de prison🐱🦊, ce sont les habitants des campagnes🏡, dont 71% se déclarent « pas en sécurité dans la Nature en période de chasse » (sondage IFOP), mais ce sont aussi tous les opposants pacifiques à cette clique qui ne connaît que la brutalité et l’arbitraire des réseaux de pouvoir pour se maintenir, contre la volonté populaire, contre la société civile et contre le bon sens même.

L’Etat a bien visiblement choisi son camp et il va falloir faire sans eux, ne savoir compter que sur nous même. C’est une nécessité, tout simplement pour mettre le monde à l’endroit ! 🤝🌍