Avr
20
21

Soutenons Catherine Le Troquier Maire de Valaire qui lutte contre les déterreurs de blaireaux


Bonjour à vous,
Voici des nouvelles de Valaire, petite commune du Loir et Cher. Nous sommes menacés d’une battue aux blaireaux par un Préfet prochasse qui souhaite nous museler. Il propose de surcroit la période complémentaire de déterrage. Nous allons contrer son arrêté, mais pour cela nous avons besoin d’être aidé financièrement. Voici en pièce jointe notre tribune. Elle donne de nombreux liens qui renvoient à  divers documents, dont la consultation publique et la cagnotte. Il faut indiquer que pour que ces liens soient actifs, il faut télécharger La Tribune.
Pouvez-vous :
– diffuser cette tribune à vos adhérents ou amis.
– bientôt une pétition sera en ligne sur la page du comité de soutien dont je donne le lien plus bas. Merci de la relayer !
 
Pouvez-vous diffuser le lien de notre cagnotte. Nous devons trouver plus de 8 000 euros, dont 4 500 avant le 26 avril, pour pouvoir contrer cet arrêté et nous défendre contre la menace de battue administrative ! Le projet d’arrêté du Préfet est tout-à-fait contestable, nous pouvons gagner ! Chaque département gagné est une étape vers la disparition de cette barbarie ! : https://www.helloasso.com/associations/meles/collectes/cagnotte-pour-defendre-les-blaireaux-de-valaire-et-du-loir-et-cher
 
Répondez si vous pouvez à la consultation publique pour la période complémentaire de vénerie sous terre du blaireau en Loir et Cher en 2021 : https://www.loir-et-cher.gouv.fr/Publications/Publications-legales/Participation-du-public/Consultations-2021/Periode-complementaire-de-venerie-sous-terre-du-blaireau-en-Loir-et-Cher-en-2021?fbclid=IwAR1v54BdgfZwLcaOml18x1dIgHSYOlhCMo_kNTwUcdfsboykfqRsvOWcdSQ
 
En pièce jointe, La Tribune et voici le lien de notre comité de soutien : https://www.facebook.com/SoutienValaire/?view_public_for=100142535307022
Merci pour votre aide !
Annexes disponibles :
• Consultation publique
• Lettre du Préfet à la maire de Valaire Contre argumentation à la menace de battue adminstrative à Valaire
• L’expérience du Bas-Rhin
• Règlementations, recommandations
• Les jurisprudences
• Les soutiens des élus
• Les soutiens des associations
• Le comité de soutien
• Cagnotte et Facebook Comité de soutien

▶ Pour avis : Une première en France 
« À l’été 2019, Catherine Le Troquier, Maire de Valaire a pris un arrêté pour interdire la vénerie sous terre dans sa commune du Loir-et-Cher […] 
Elle fait partie des maires précurseurs qui dénoncent les méthodes barbares et cruelles sur la faune sauvage, les atteintes à la biodiversité :
Elle dit non au déterrage des blaireaux, à la « chasse de loisir, inutile, cruelle et contre-productive » (La Nouvelle République).
« Elle  dénonce depuis 2 ans une pratique qu’elle déclare « contraire à la Convention de Berne, au Code de l’environnement et aux recommandations de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) ».
Depuis, d’autres maires ont voté le vœu de l’abolition de la vénerie sous terre »…
Extrait : « Le préfet menace d’une battue administrative la blaireautière de Valaire suite à la réclamation d’un retraité du tertiaire, gros propriétaire à Valaire, qui déclare en 2020 des dégâts de blaireaux sur sa culture de maïs nouvellement plantée près du bois communal et qui refuse les mesures préventives. Ce retraité, soutenu par la FDC et la FNSEA, se plaint au préfet du refus du Conseil municipal de Valaire de l’indemniser […] Une procédure contradictoire est en cours entre les 2 assurances mais le préfet, sans attendre, a pris une décision de battue administrative pour le printemps 2021 si ce retraité faisait une nouvelle déclaration de dégâts. L’assurance de la commune a confirmé, après expertise contradictoire, l’absence de responsabilité de Valaire dans les dégâts de maïs du retraité et, si besoin, défendra son assurée, en procédure contentieuse. Le préfet avait initialement prévue une battue administrative par déterrage, modifiée au dernier moment par le sous-préfet en battue par tir. Or, cette procédure est contraire à la Convention de Berne et au Code de l’Environnement, elle est injustifiée et injustifiable […] Le nouveau préfet a, dès son arrivée, annoncé dans la presse, son amour de la chasse et son désir d’être invité à une partie de chasse ! Comment peut-il être objectif dans ce domaine ? Il a par ailleurs, annoncé qu’il maintiendrait son arrêté autorisant la période complémentaire de vénerie sous terre tant qu’un juge administratif ne l’interdirait pas, puisque les recours engagés par 4 associations contre l’arrêté de 2020 sont encore en cours ! Il annonce donc, maintenir le massacre des blaireautins […] » [Tribune en soutien à Valaire contre la vénerie sous terre du blaireau]
 
« Si la procédure prend son temps, la maire de Valaire voit le nombre de ses soutiens monter en flèche :
personnalités scientifiques, politiques, défenseurs des animaux…
Ils attendent désormais l’issue de débats au terme desquels on saura si le maire a le pouvoir d’interdire un mode de chasse, ou si cette compétence est réservée au préfet.
La voie ouverte à une jurisprudence qui aurait assurément des conséquences larges » (La Nouvelle République).

Aujourd’hui, elle demande votre aide. Vous trouverez son message ci-dessous et en pièces jointes, ainsi qu’une consultation publique pour la période complémentaire de vénerie sous terre du blaireau en Loir et Cher en 2021, à laquelle elle vous invite à répondre.
Certains diront que ce n’est pas la priorité.
Mais les événements depuis un an, démontrent que les atteintes à la biodiversité ont un impact sur la crise sanitaire, et donc sur tout un chacun.
Merci de votre attention pour faire avancer ce dossier, car d’autres communes sont aussi concernées, et de bien vouloir relayer cet appel à vos réseaux.